06/10/2006

Histoire d'un documentaire qui peut sauver le monde:Point de départ d’un grand film

patagonie

 

«Dès que j’ai assisté à la présentation de Gore, j’ai su qu’elle pourrait constituer le point de départ d’un grand film», ajoute Lawrence Bender. «Nous pensions tous que cette émouvante démonstration méritait une bien plus vaste tribune.»David et Bender contactèrent alors un ami de longue date, ScottZ. Burns, scénariste, réalisateur et lauréat du Clio, ainsi que JeffSkoll, de Participant Productions, société impliquée dans deux des films les plus marquants de 2005 : GOOD NIGHT, AND GOODLUCK et SYRIANA. Le quatuor ayant assisté à un nouveau show d’Al Gore, en sortit convaincu de la nécessité de lancer rapidement le projet.

Jeff Skoll est de cet avis  «Je pensais en connaître un bout sur ce sujet que j’étudie depuis des années, mais la présentation d’Al Gore a radicalement changé mes perspectives. Je pensais jusqu’alors qu’il s’agissait d’un problème à long terme, et j’ai compris que c’était beaucoup plus urgent que cela. Son argumentaire montre clairement qu’il ne nous reste plus que cinq ou dix ans pour agir. En voyant Al livrer cette démonstration à une centaine de personnes, j’ai su qu’il fallait très vite donner à sa parole l’écho approprié.»

Les commentaires sont fermés.